Réjane LHÔTE

Réjane LHÔTE

« CONTREFORMES« 

du mardi 9 janvier au samedi 3 février 2018

Vernissage mardi 9 janvier 2018 de 18h à 21h

Triptyque - série CONTREFORMES - technique mixte - 210x297 mm - 2017

Triptyque – série CONTREFORMES – technique mixte – 210×297 mm – 2017

Mon travail regarde l’architecture, observe les espaces que nous traversons, parcourons, habitons. Il tente de saisir ces espaces qui adviennent par nos déplacements, par nos mouvements. Par la pratique du dessin, j’ouvre et recompose l’espace architectural.

Pour l’exposition CONTREFORMES, je m’approprie la galerie du Haut Pavé dans son ensemble, tout à la fois contenant et contenu.
Dès l’extérieur, un dessin mural à la perspective distordue interpelle et guide notre regard et notre corps, l’invite à circuler dans l’accrochage. Le dessin mural transforme, déplace, joue avec les perspectives et articule l’espace d’exposition de manière à instaurer un dialogue entre les dessins, le spectateur et le volume de la galerie.
A l’espace physique qui se propose, toujours instable car constitué de points de vue multiples, de régimes de représentation contradictoires (espaces illusionnistes et schématiques), répond l’espace mental du spectateur. L’activité du regard, son ajustement et sa tactilité, n’octroient jamais la résolution de cette organisation problématique, mais permettent de trouver des cohérences fragiles et
parfois éphémères.

LE RADAR, espace ouvert - 1er étage - dessin mural sur 2 étages - 3,4 x 2,5 m - avril 2017

LE RADAR, espace ouvert – 1er étage – dessin mural sur 2 étages – 3,4 x 2,5 m – avril 2017

Chaque série de dessins est également une suite de déclinaisons et de variations graphiques ; le cheminement d’une forme, dans ses configurations incessantes, où se joue constamment la forme et la contreforme. Le dessin n’étant jamais qu’un état, le gel d’un mouvement en cours, une transition en quête d’équilibre.

Chaque format pense, répond, discute avec l’autre format de la série. L’un existe avec l’autre. Ensemble, ils s’agencent, s’emboitent, s’imbriquent, s’articulent afin de construire un espace fractal inédit. Il repense continûment le rythme et l’intervalle entre les choses, amenant le regardeur à redéfinir constamment sa place et sa relation aux propositions qui lui sont faîtes.

Geste autant que pensée, mon dessin est la partition musicale d’une architecture organique, une architecture pensée comme une extension du corps.

RECTO

RECTO

Réjane_4386

Réjane -série Open CUBE – technique mixte sur papier japonais – 240 x 330 mm – 2016

 

London, Office - installation, dessin mural -15 m2 - juillet 2015

London, Office – installation, dessin mural -15 m2 – juillet 2015

www.rejanelhote.fr

contact@rejanelhote.fr